Inspection Générale
Groupe des Mathématiques
Accueil du site > CPGE > Explications pour le mouvement CPGE

Explications pour le mouvement CPGE

lundi 9 juin 2014, par igmaths

Demandes de mutations et de nominations en CPGE pour la rentrée 2015

Généralités

Le groupe des Mathématiques de l’IGEN, qui prépare les mutations et premières affectations en CPGE pour ce qui concerne les Mathématiques et les propose à la DGRH, a souhaité porter à la connaissance des enseignants intéressés les informations et règles indiquées ci-dessous, dans le but de faciliter les démarches et de réaliser les meilleures affectations possibles.

De manière générale, toute demande de mutation et de première affectation devra être formulée sur SIAM, accessible par i-Prof, voir ici :
www.education.gouv.fr/iprof-siam
www.education.gouv.fr/cid2674/i-prof-l-assistant-carriere.html

Les professeurs non affectés en académie mais disposant d’un NUMEN peuvent se connecter à i-Prof, à l’adresse suivante :
https://iprof.adc.education.fr/iprof/ServletIprof

Le dossier devra obligatoirement comporter les éléments suivants : CV, lettre de motivation, vœux.

Il est précisé que la date limite de dépôt des dossier (3 décembre 2014) est impérative.

Formulation du CV

Le CV devra comporter les éléments suivants, dument mis à jour :

- adresses postale et électronique, téléphone,
- derniers postes occupés,
- descriptif du parcours d’études supérieures (bien spécifier la nature des diplômes, l’université, l’institut ou l’école, et la date d’obtention),
- autres formations suivies et compétences diverses (notamment en informatique).
- interventions et animations diverses (animations Math C2+, Hippocampe, Math en Jeans, semaine des mathématiques, etc.)

Le CV peut éventuellement comporter des pièces jointes (notamment, rapports d’inspection) qui doivent cependant être d’une taille modeste (voir le guide d’i-Prof).

La lettre de motivation

Elle joue un rôle important, permettant de lire le CV avec un peu de recul, d’apprécier les projets professionnels du candidat et de tenir compte de diverses particularités de la demande. Les demandes dépourvues de lettre de motivation sont considérées comme peu fiables et traitées en conséquence. La lettre de motivation est évidemment une production très personnelle, pour laquelle aucun conseil précis ne peut être donné, excepté le fait que « transmettre son savoir » ne saurait être une base suffisante pour un projet professionnel.

Premières affectations : cas particuliers

Seuls les candidats n’ayant aucune possibilité d’accès à i-Prof réaliseront eux-mêmes un dossier complet (papier), qui devra obligatoirement comporter :

- Le formulaire téléchargeable convenablement rempli,
- Un CV détaillé,
- Une lettre de motivation,
- et, s’il y a lieu, une copie du dernier rapport d’inspection.

Ce dossier sera envoyé comme expliqué ici :
http://www.education.gouv.fr/cid289/s-inscrire.html

Ce dossier devra également être transmis par courrier électronique à l’adresse suivante :
ig.mathématiques@education.gouv.fr (cette adresse est volontairement incorrecte, elle est facile à corriger).

Ne pas joindre d’articles, recommandations, rapports de recherche etc.

Formulation des vœux

Le système SIAM étant quelque peu limité pour la formulation des vœux, les éléments supplémentaires permettant d’apprécier la demande pourront être inclus dans la lettre de motivation. Il n’est pas indispensable de faire une liste de 12 vœux géographiques ou plus (on peut recourir aux vœux géographiques regroupés) .

SIAM demande aussi de formuler une « préférence de classe » :

Il est ici recommandé de choisir la première option ("AUTRE") sauf si la demande de mutation et le projet professionnel se limitent à un seul type de classe. La lettre de motivation permet de présenter des préférences de manière plus nuancée. Pour les premières affectations, il n’est jamais tenu compte de ce vœu.

Quelques autres points à noter :

- Les vœux invalides (désignation d’établissements dépourvus de C.P.G.E.) seront ignorés ; faire attention aux établissements homonymes sur le même site (lycée-collège par exemple) ;
- Essentiel : ne pas limiter les candidatures aux seuls postes déclarés vacants (en raison des « chaînes de mutations » qui rendent vacants des postes qui ne l’étaient pas a priori ainsi que des affectations à titre provisoire de l’année précédente) ;
- formuler des vœux géographiques larges (y compris en DOM) augmente les chances de succès ;
- tenir compte de la diversité des filières en CPGE :
ATS, MPSI, PCSI, PTSI, TSI1, MP, PC, PCSI, PT, TPC, TSI2, ECE1, ECS1, ECT1, ECE2, ECS2, ECT2, ATS bio, BCPST1, TB1, BCPST2, TB2, LSS1, LSS2.

Entretiens

Suite à de nombreuses questions, il est précisé que les entretiens avec les chefs d’établissement ne sont pas nécessaires.

Affectations

- Les candidats à une première affectation en CPGE doivent être agrégés ou enseignants du supérieur (maîtres de conférence) (en ce cas, il s’agit de demandes de détachement qui sont traitées de manière très différente).
- Régularisations : les professeurs nommés l’année précédente à titre provisoire (cf. arrêté de nomination) et qui souhaitent bénéficier d’une affectation définitive doivent à nouveau faire une candidature au mouvement spécifique, et demander au moins le poste qu’ils occupent déjà.
- Le groupe des mathématiques de l’IGEN préparera les affectations pendant le mois de janvier 2015. Les candidats ont intérêt à être joignables par téléphone (par courrier électronique pour les candidats hors métropole) pendant cette période.
- Les affectations seront fixées entre février et mars 2015.
- Les situations de remplacement et retraites tardivement annoncées amènent aussi la possibilité de bénéficier d’une affectation annuelle à titre provisoire, ce qui se décide entre mars et juin.
- Les affectations seront réalisées en tenant compte de plusieurs critères parmi lesquels figurent notamment (et sans ordre) :

— le classement au concours,
— la possession d’un Master (ou d’un DEA ou titre de même niveau, DESS, diplôme d’une école d’ingénieurs, etc.),
— les services d’enseignement déjà accomplis en CPGE,
— les services d’enseignement accomplis dans l’enseignement secondaire,
— les éventuels travaux de recherche (thèse) et publications,
— les vœux géographiques et de filières,
— les compétences pédagogiques,
— les compétences en informatique.

Voir en ligne : Note de service relative au mouvement 2015

32 Messages de forum

  • Bonjour,

    Le guide du mouvement 2013 http://cache.media.education.gouv.f... indique p.19-20 :

    "prenez l’attache du chef d’établissement dans lequel se situe le poste sollicité pour un entretien et communiquez lui une copie de votre dossier de candidature"

    Cela signifie-t-il qu’il faut contacter tous les chefs d’établissements concernés et envisager de les rencontrer, en plus des voeux SIAM ?

    Si oui, quand cette phase d’entretiens doit-elle avoir lieu : dès novembre avant remontée des dossiers à l’IG ou après tri des dossiers par l’IG ?

    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Bonsoir, Ces entretiens sont surtout prévus pour d’autres mouvements spécifiques que le mouvement CPGE. Compte tenu des nombreux postes libérés « en chaîne » ainsi que des postes annoncés tardivement, il n’est pas possible de récolter des avis de chefs d’établissements pour tous les postes concernés par le mouvement spécifique. Enfin, les candidats qui résident dans les DOM ne sauraient être désavantagés par rapport aux candidats « de proximité », c’est pourquoi les avis des chefs d’établissements ne sont généralement pas utilisés. Cordialement.

      Répondre à ce message

    • Bonjour,

      L’accès à i-Prof est possible pour les enseignants non affectés en académie et qui disposent d’un NUMEN. Se connecter à : http://iprof.adc.education.fr/iprof...

      - le code de connexion est formé de l’initiale du prénom suivie du patronyme
      - le mot de passe est le NUMEN.

      Si cela n’est pas possible (pas de NUMEN), il faut constituer le dossier "papier" à partir de ce document :

      http://cache.media.education.gouv.f...

      et l’envoyer à l’adresse suivante :

      Ministère de l’éducation nationale
      Secrétariat général Direction générale des ressources humaines
      Service des personnels enseignants de l’enseignement scolaire
      Sous-direction de la gestion des carrières - Bureau DGRH B2-4
      72 rue Regnault 75243 Paris cedex 13

      Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Tout d’abord, je m’associe à la question posée par Thib visant à obtenir plus d’informations sur la phase d’entretiens.

    J’aimerais également savoir comment l’ordre dans lequel les voeux sont formulés influe sur la possibilité qu’ils soient exaucés. Par exemple, si il peut être pénalisant de placer en premier voeux un établissement très difficile à obtenir ; ou la façon dont les voeux de différentes catégories (académiques, établissements, etc) interagissent en fonction de l’ordre dans lequel ils sont faits.

    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE - Ordre dans les voeux 22 novembre 2012 22:26, par igmaths

      Bonsoir,

      L’ordre des vœux influe assez peu. En tous cas ce n’est pas le premier critère et de loin. On vous recommande de ne pas mettre de vœux trop exclusifs (préférer les vœux départementaux ou académiques) et de ne pas s’en tenir aux seuls postes publiés sur SIAM.

      Cordialement.

      Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE - Premières affectations 26 novembre 2012 17:20, par mrossillon

    Bonjour,

    pour les candidats n’ayant pas accès à I-prof, il est écrit qu’il faut envoyer directement un mail à l’inspection générale, mais aussi qu’il faut envoyer un dossier ailleurs. Or le lien donné pour le l’envoi du dossier ne permet de postuler que si l’on a un accès I-prof. Suffit-il donc d’envoyer le dossier à l’inspection générale par email ?

    Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 19 janvier 2013 15:58

    Lorsque vous dites “Le Groupe des Mathématiques préparera les affectations pendant le mois de janvier 2013. Les candidats ont intérêt à être joignables par téléphone (par courrier électronique pour les candidats hors métropole) pendant cette période.”. Est ce que pour une première affectation nous allons être obligatoirement appelé, est-ce que si nous ne sommes pas appelé à la fin du mois, nous pouvons considéré que nous n’avons pas de poste.

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 10 février 2013 18:27, par igmaths

      Non : si un poste est vacant, correspondant à vos voeux et que vous avez le profil, l’affectation peut être faite directement. Un contact n’est pris qu’au cas où nous avons une proposition légèrement différente des voeux formulés.

      D’autre part, il se peut qu’aucun poste ne vous soit proposé dans le cadre du mouvement spécifique 2013 mais qu’une situation de remplacement apparaisse, pour laquelle votre candidature puisse sembler convenir. En ce cas aussi vous serez contacté.

      Répondre à ce message

      • Modifications entre GT et FPMN 13 février 2013 20:46, par Kerry

        Bonjour,

        Je souhaiterai connaitre les raisons qui peuvent conduire à des modifications entre le GT et la FPMN qui le suit ? Cordialement.

        Répondre à ce message

        • Modifications entre GT et FPMN 14 février 2013 22:18, par igmaths

          Les modifications sont peu nombreuses et correspondent à des situations très précises : modifications de la carte scolaire, renoncement de la part de certains candidats (qui peuvent entre-temps avoir reçu d’autres propositions), levée d’une obstacle administratif, etc. Dans quelques cas, on parvient à mettre en place une modification suggérée au cours du GT.

          En revanche, les affectations à titre provisoire qui vont suivre sont loin d’être négligeables.

          Répondre à ce message

          • Modifications entre GT et FPMN 15 mars 2013 10:18, par gui

            Je souhaiterais savoir s’il est possible de se porter candidat tardivement pour une situation de remplacement, et si oui, comment. Cordialement.

            Répondre à ce message

            • Remplacements ? 16 mars 2013 14:29, par igmaths

              Bonjour,

              Cela se gère au sein des académies. Faites signe à un IA-IPR qui prendra contact avec l’IG faisant le suivi de l’académie et verra s’il y a de telles situations à gérer.

              Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 21 novembre 2013 10:42, par Pierre

    Bonjour, J’aurais aimé savoir comment se passe la candidature lorsque l’on est en report de stage et qu’on n’a donc pas accès à i-prof ?

    Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 28 novembre 2013 20:33, par Laurent

    Bonjour,

    Je suis agrégé, en troisième année de doctorat et je souhaite occuper un poste d’ATER l’an prochain pour finir ma thèse (des circonstances particulières ont fait que je n’ai pu travailler dans des conditions normales durant la 2e année). Je sais que je dois de toute façon participer au mouvement inter-académique dès maintenant. Cependant à l’issue de ce futur ATER je voudrais me porter candidat pour un poste en CPGE. Faut-il que je fasse maintenant la démarche via SIAM ? Il n’y a pas de raison qu’un poste vacant cette année 2014 le demeure l’année suivante (lorsque mon détachement prendra fin) de sorte que faire la démarche aujourd’hui n’aurait pas beaucoup de sens. Mais j’ignore si je pourrai encore la faire l’an prochain ?

    Merci pour votre aide, Laurent.

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 30 novembre 2013 10:56, par igmaths

      Pour vous il semble être vraiment trop tôt, d’une part avec une thèse en cours et loin d’être finie et d’autre part sans aucune intention de prendre un éventuel poste !

      La gestion des postes CPGE est très différente de celle des postes en université. Il n’y a pas de "liste d’attente" ou de "classement" sur chaque poste vacant ou susceptible d’être vacant, car la mobilité est plus forte que vous ne l’imaginez ; en effet, de nombreux postes ne sont pas "apparemment" vacants mais le deviendront par un jeu de chaises musicales. C’est pourquoi on recommande de candidater sur des zones géographiques et pas sur des postes.

      Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 26 janvier 16:28, par Samuel DM

    Bonjour, je suis enseignant titulaire du CAFEP donc affecté dans l’enseignement privé sous contrat. Je suis inscrit aux deux concours de l’agrégation qui me sont accessibles : le CAER Agreg et l’externe. Je souhaite enseigner à terme en CPGE, une fois l’agrégation en poche.

    Mon questionnement est le suivant : quelles sont les démarches pour pouvoir enseigner dans une CPGE de l’enseignement privé sous contrat ? Est-ce que le CAER-agrégation donne les mêmes droits pour y enseigner que l’agrégation externe ? Y-a-t’il des conditions de diplômes identiques au mouvement du public ? Je vais être titulaire d’un Master et je me demandais s’il serait utile de m’engager dans des études doctorales.

    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 26 janvier 22:02, par igmaths

      Bonsoir,
      Les titulaires du CAER agreg sont tout à fait aptes à enseigner dans les CPGE de l’enseignement privé, et une part des enseignants de ces classes relèvent de ce statut.
      Les affectations sont faites par les directeurs des établissements concernés, éventuellement à l’issue d’un dialogue avec le groupe des mathématiques de l’IGEN. Les critères de choix sont propres aux directeurs de ces établissement mais tiennent compte du classement au concours, des parcours d’études universitaires (un Master recherche est presque toujours demandé, les études doctorales selon le type de poste), et des services antérieurs.

      Répondre à ce message

      • Explications pour le mouvement CPGE 28 janvier 14:12, par Samuel DM

        Merci pour votre réponse.

        Y-a-t’il un ordre particulier à respecter pour ces différents éléments du CV ? Si je m’engage dans un nouveau Master, il me sera accordé (espérons-le) après ma réussite au concours vu la durée des études. J’ai entendu dire (rumeur ou pas) que la date de réussite de l’agrégation comptait beaucoup parce qu’elle atteste du niveau du candidat à la date t et pas à la date t+2 ans t+3 ans au moment ou il postule sur une CPGE. Merci encore pour ces éclaircissements.

        Cordialement,

        Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 28 mars 19:49, par FredericG

    Bonjour,

    je souhaiterais savoir si n’ayant pas obtenu satisfaction aux voeux de classe préparatoires mais ayant spécifié que des remplacements m’intéressaient, je pourrais être appelé pour des remplacements ? (ou bien si les affections ont déjà été faites ? -pour la rentrée 2014 j’entends) De plus, à quel moment peut-on être appelé ? Peut-on être appelé en Avril pour se faire proposer un replacement à la rentrée 2014 ? Je suis en train de faire mes voeux intra. Y a til des voeux plus judicieux à faire pour favoriser l’éventualité d’une suppléance en CPGE au cours de l’années ou dès le début d’année ?

    L’attribution éventuelle d’un poste fixe n’est-elle pas un frein à l’obtention d’un poste en CPGE ultérieurement ?

    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 4 avril 20:17, par igmaths

      Bonjour, les quelques (et rares) affectations "tardives" se font "au fil de l’eau" en affectations provisoires annuelles et suivant nécessités (retraites tardives etc.). Pour vos vœux, si vous voulez faciliter d’éventuels remplacements pendant l’année, il vaut mieux demander une affectation en TZR.

      Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 3 mai 17:37, par MrJ

    Bonjour,

    j’envisage dans le futur de demander une première affectation en CPGE. Je dispose de compétences informatiques acquises grâce à l’intérêt que je porte à ce domaine (en dehors de mon cursus universitaire). Comment évaluez - vous les compétences en informatique des candidats ? Existe-t-il, par exemple, des certifications ?

    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 6 mai 17:46, par igmaths

      Non, les certifications n’ont pas encore été mises en place. Pour l’instant nous nous en tenons au très classique duo CV-lettre de motivation. Le fait d’avoir déjà enseigné en informatique ailleurs (université, école d’ingénieurs, IUT ...) est un élément pris en compte.

      Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 9 mai 10:25, par S B

    Bonjour,

    Je me demandais si un candidat en thèse avait autant de chance de se faire nommer en CPGE qu’un candidat en poste en lycée ou si en général vous préférez ne pas le nommer pour qu’il finisse sa thèse ? Dans le premier cas, faut-il faire une démarche en aout ou en septembre pour se faire inspecter pendant le monitorat ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 15 mai 10:50, par JGG

    Bonjour,

    Est-il possible après le groupe de travail de février d’obtenir (si l’on a été nommé sur un poste !) un justificatif attestant cette future nomination, ou faut-il attendre le groupe paritaire de mars (qui arrive trop tard pour permettre à un conjoint enseignant de faire un vœu tardif au mouvement inter-académique) ?

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 16 mai 14:06, par igmaths

      Non : le GT ne traite que des intentions d’affectations, susceptibles d’être modifiées en cas de force majeure (par exemple : fermeture de divisions). Les situations liées au conjoint peuvent être anticipées dans la lettre de motivation et traitées par courrier adressé à le DGRH quand le cas se produit.

      Répondre à ce message

  • Explications pour le mouvement CPGE 21 octobre 11:56, par Christophe

    Bonjour,

    Même si j’ai vu que plusieurs personnes avaient déjà posé des questions sur la situation des doctorants en fin de thèse, j’aimerais quelques précisions supplémentaires. Je suis agrégé et en troisième année de thèse, je pense terminer ma thèse (à peu près) dans les temps, est-il raisonnable de candidater pour le mouvement CPGE 2015 ? Si oui, ma thèse sera t’elle réellement prise en compte dans mon dossier, même si elle n’aura pas encore été soutenue ?

    Enfin, est-il possible qu’aucune CPGE ne me soit attribuée, et dans ce cas, dois-je également candidater sur des postes en collège/lycée ?

    Comment peut-on contacter un IG (ou un IA-IPR) ? Dans mon cas, je cherche un représentant de l’académie de Nancy-Metz, mais je n’ai pas trouvé de liste ni d’adresse e-mail sur internet.

    Merci d’avance, pour votre aide. Cordialement, Christophe

    Répondre à ce message

    • Explications pour le mouvement CPGE 21 octobre 23:11, par igmaths

      Bonjour, En tant que professeur agrégé vous pouvez tout à fait candidater mais sans expérience d’enseignement les chances d’obtenir satisfaction immédiate sont limitées. Il est donc recommandé de faire simultanément une demande de première affectation au mouvement interacadémique. Prendre contact avec un inspecteur ne change pas grand chose à votre situation ...

      Répondre à ce message

      • Explications pour le mouvement CPGE 22 octobre 09:16, par Christophe

        J’ai quand même fait des colles en MPSI et PSI* et j’aurai 3 ans de monitorat puisque je suis DCCE (Doctorant Contractuel Chargé d’Enseignement) ; ce sera néanmoins insuffisant ? Le problème est que - sauf erreur de ma part - le fait d’être docteur ne sera pas pris en compte pour le mouvement interacadémique ... Si je candidate aux 2 mouvements simultanément, dans l’hypothèse où mes deux candidatures seraient acceptées, je pourrai me désister de l’une d’elle sans problème ?

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0